Your Cart

Jack Bizlall, intellectuel, leader syndical et militant politique mauricien : « J’aurais été très malheureux comme prêtre »

On Sale
£0.00
Pay what you want:
£
Added to cart

Jack Bizlall


Pour cette première interview d’Ottawa International, nous avons choisi de nous entretenir avec Jack Bizlall, intellectuel, leader syndical, et militant politique mauricien. Véritable icône de la vie publique à Maurice, Jack Bizlall nous répond sur son passé, sa vie familiale, ses affinités politiques, son parcours syndical, ainsi que sur des sujets plus sensibles comme la religion et Dieu.


J’ai perdu la foi depuis l’âge de 27 ans.


En 1973, c’est Jean Claude de l’Estrac - nous étions les dirigeants de l’ACIM - qui m’invite à une rencontre du MMM chez Bérenger à Quatre Bornes. J’adhère à la cellule de Balfour une semaine après.


On m’avait fait partir pour Rodrigues accompagnés des militants les plus contestataires de l’époque. Cette manipulation pour nous éloigner a ouvert mes yeux sur les tractations de Bérenger.


À chaque fois après, j’ai été heureux de n’avoir pas été élu.


Beaucoup de politiciens et de partis politiques ont bénéficié consciemment ou inconsciemment de cette caisse noire. Tout n’a pas été dit et plusieurs responsables ont été dénoncés.


Agaléga est l’endroit le plus socialisé dans la République de Maurice. Endroit extraordinaire.


La fibre indépendantiste est déjà majoritaire à Rodrigues mais les Rodriguais ont peur de l’abandon par Maurice.


En Arabie Saoudite, après 622, il y a eu un changement radical pour l’avancée des femmes en termes de lois coraniques.


Je suis libre. Je prends mon bus. Je visite tous les lieux publics à travers la République et JAMAIS je n’ai entendu une insulte ou une remarque désobligeante à mon égard.


Interview réalisée en août 2023 par Shafick Osman, et publiée le 21 avril 2024.

You will get a PDF (818KB) file

Customer Reviews

There are no reviews yet.